;Il faut que ça grimpe... - MG
Desktop
Tablet
Mobile
Mon info pro

Nos innovations, nos articles

Il faut que ça grimpe…

Sur leurs selles ou en danseuse, ils enchaînent les bornes au guidon de leurs vélos. Nos cyclistes, Benoît Sciascia et Sébastien Vadot nous font découvrir leur passion le temps d’une interview.

Pouvez-vous nous parler de votre passion ? S.V : « Ma passion du 2 roues est arrivée tard, autour de mes 18 ans. Ce que j’aime dans cette discipline, c’est de pouvoir parcourir des villages, franchir des cols et réaliser des défis personnels par tous les temps. Depuis 2007, je suis membre de « la confrérie des 100 cols». Les défis fixés sont de franchir le plus de cols possibles en France, en Europe ou dans le monde. Au sein de l’association, aucun objectif de performances : libre de pouvoir faire ce que l’on veut, quand on veut, où l’on veut et avec qui l’on veut. Parallèlement, j’ai effectué des défis plus sportifs, en enchaînant les marathons jusqu’à récemment le triathlon IronMan d’Embrun.» B.S : « Pour moi c’est différent, au départ c’était une simple passion d’adolescent en tant que spectateur du Tour de France. Par la suite, en 2011, à cause de problèmes de dos j’ai été contraint d’arrêter la pratique des sports collectifs. Sur conseils, je me suis mis au cyclisme et je ne regrette pas car cela est devenu, au fil des sorties, de plus en plus agréable. Aujourd’hui, bien que simple amateur, j’ai investi et fais partie du « vélo club d’Annecy » depuis 2 ans. Ce qui est sympa dans ce sport individuel, c’est de pouvoir découvrir de nouveaux coins en groupe avec des coéquipiers.»

Arrivez-vous à concilier travail et passion ? B.S : « Oui facilement puisque le vélo est mon moyen de transport et je pédale tous les jours pour venir au bureau. Dans notre entreprise, nous avons la chance d’avoir une douche, ce qui nous permet de pouvoir faire un tour à la pause entre midi et deux. Ici, sur le site MG à Chavanod, ce qui est plaisant c’est que nous sommes plusieurs collègues à partager la même passion. Cela soude une équipe !» S.V : « Totalement, puisque j’ai même été désigné « vérificateur aux comptes » de l’association ! Quant à la pratique, c’est essentiellement pendant mes congés. C’est avant tout un choix personnel car ce qui me plaît c’est découvrir de nouvelles régions. Dernièrement, suivi de près par le camping-car de mes parents, j’ai pu gravir les cols du Massif Central.»

Quelles qualités sont indispensables ? S.V : « Je n’estime pas avoir des capacités physiques exceptionnelles mais ce qui joue énormément pour moi dans cette discipline, c’est avant tout le mental ! Sans mental, je n’y arriverais pas.» B.S : « Tout à fait d’accord avec Sébastien, le vélo c’est un sport d’endurance où il faut du mental pour avancer. Le courage est aussi important car pour s’amé- liorer il faut s’entrainer souvent et se lever tôt.»

Pourquoi est-ce important d’avoir une passion ? B.S : « C’est important de s’investir dans une activité, surtout avec des métiers prenants comme les nôtres. Cela permet de s’aérer, de trouver des motivations différentes qui permettent d’avancer et de se challenger.» S.V : « Pour moi, c’est une solution, un échappatoire aux périodes difficiles de la vie, au niveau professionnel ou personnel. Le vélo permet de concilier pratique sportive, découverte des régions et des cultures locales, le tout chacun à son rythme !»

ZOOM SUR LEURS MÉTIERS

Benoît Sciascia, jeune diplômé de l’IAE de Grenoble, a intégré notre entreprise en novembre 2013 au poste de chargé de dossiers. Il s’occupe aujourd’hui d’un portefeuille clients sous la supervision des cadres de l’équipe à Chavanod (74). « C’est ma première expérience professionnelle, très enrichissante. En ce moment, j’ai la chance de suivre la formation de stagiaire expert-comptable au sein de MG. C’est un métier qui bouge et évolue sans cesse. Ce que j’aime, c’est la dimension accompagnement et conseil du client.»

Sébastien Vadot, fort d’une expérience de 6 ans en tant qu’auditeur dans un cabinet dijonnais, a également rejoint notre équipe haute-savoyarde depuis un an et demi. Actuellement, chargé d’affaires et « expert-comptable mémorialiste », il gère essentiellement des missions en expertise comptable et en audit CAC. « En changeant de région et d’entreprise, j’ai souhaité élargir mes champs de compétences. Je ne fais plus seulement que du CAC, mais je touche un peu à tout. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est de pouvoir réaliser des missions ponctuelles de plusieurs mois, comme par exemple DAF en intérim pour un de nos clients.»

Témoignage : un métier, une passion – Numéro 2 – Juillet 2015

Retrouvez d'autres conseils

Tous les articles