;Le groupement d'employeurs pour des besoins communs
Desktop
Tablet
Mobile
Mon info pro

Nos innovations, nos articles

Le groupement d’employeurs pour des besoins communs

Plusieurs associations peuvent rejoindre ou constituer un groupement d’employeurs associatifs (GEA) pour embaucher du personnel qu’elles ne pourraient employer seules ou répondre à des besoins d’emplois partiels et saisonniers. Le sport, les services à la personne, la culture ou l’éducation populaire sont particulièrement concernés.

Un besoin commun et concret

Pour qu’un groupement d’employeurs prenne sens et soit fonctionnel, il doit naître avant tout d’un besoin commun de compétences. Il faut donc que les associations procèdent à une analyse préalable de leurs besoins avant de se lancer dans la constitution d’un GEA afin de déterminer le profil des salariés à embaucher, le nombre d’heures de mise à disposition à prévoir pour chacun des adhérents, les plans de formation qu’il est possible de mettre en place, etc. De plus, l’analyse des besoins doit contenir une dimension prospective : les besoins d’une structure doivent être réguliers et plus ou moins pérennes afin d’assurer la permanence du recours au GE. Ils ne doivent pas nécessairement être constants sur toute l’année, mais leur temporalité doit être bien identifiée. Si la constitution d’un GE est conçue comme une stratégie défensive pour des associations en difficulté, notamment dans un contexte de baisse des financements, son succès est loin d’être assuré. Le GE sera plus pertinent dans une dynamique de création ou de mutualisation d’emplois sur un territoire.

>> en savoir plus

Retrouvez d'autres conseils

Tous les articles